• 6 ème partie , on fait la manche ?

     03 juillet Zegerscappel - Boulogne sur Mer

    105 kms pour 1000 m de dénivelé. Les vacances sont finies... Et puis on arrive en France, donc le fléchage devient quelconque. Il va falloir jouer au chat et à la souris avec les panneaux. Car on a bien du mal à faire une Europe économique et sociale, alors une Europe du vélo, c'est un Everest.  

    Au début, tout était OK jusqu'à Watten, la LF1 nordzeeroute est bien fléchée. Ça part en vrille à partir de cette bourgade ou seule la gare à vélo est indiquée. Il y a sans doute une querelle territoriale entre la baronnie du Pas de Calais et un potentat local car je vais devoir fouiner  avant de retrouver un panneau qui indique " Route de la mer du Nord".  Même les gars de l'équipement que je rencontre semblent tomber de l'armoire quand je leur demande si c'est bien l'EV4 ( en fait non, c'est la LF1 pilotée par l'AF3V , alors que EV4 est piloté par France Vélo Tourisme, c'est plus clair comme ça, non ?). Ils ne savent pas à quoi correspondent ces panneaux qui les emm... au bord des routes. Bref, le bazar tout de suite. Et il manque une bonne dizaine de panneaux.

    A part ça, il faut retrouver le rythme du grimpeur, sans se presser. J'ai la trace sur mon GSM, je ne vais pas mourir dans ce beau coin, car l'idée est excellente, passer par les terres, le nord, le vrai. Je ne vais pas voir Blanc Nez et Gris Nez, mais je vais passer par les petites routes de l'arrière pays boulonnais, et c'est aussi sympa car la côte concentre autoroute et infrastructures industrielles et portuaires.

    Petit passage à l'Office du tourisme de Wimereux, où on me confirme qu'il n'y a pas d'itinéraire vers Brest et que ce n'est pas fléché après Boulogne. Mais il y a une belle piste cyclable le long des falaises jusqu'à la ville. Je vais m'y faire gratter par une cycliste locale qui va m'accompagner sur ce bout de route en refaisant le monde. Martine, à qui je vais dédicacer ce petit périple se bat contre ce qu'on appelle une longue maladie. Elle va me guider vers la sortie de la ville. Et plus elle pédale, meilleur est le moral. Alors, je ne peux que lui conseiller de tenter la Bretagne en vélo. On va boire un petit rafraîchissement à la sortie de Boulogne avant de passer La Liane qui sépare le port de la ville.

    1er camping á Equihen plage. Un municipal à 23 € , sans électricité, sans la douche, champion d'Europe!!! Les enfants d'Outreau ne doivent pas faire partie de la clientèle. Du coup je repars vers un autre plus dans mon budget. Avec des côtes gratinées au passage, mais c'est la dure vie du cyclotouriste. Max, patron du beau camping les Cytises va tout faire pour me faire oublier mes jambes douloureuses. Bonne nuit les petits...

    6 ème partie , on fait la manche ?

    6 ème partie , on fait la manche ?

    6 ème partie , on fait la manche ?

    Et juste en face , l'Angleterre.

    6 ème partie , on fait la manche ?

     

     

    04 Juillet Boulogne -  St Valery sur Somme

     Grasse matinée ce matin, lever à 6h30 et les maillots sont secs. Rejoindre Berck, 35 kms,  problématique dans cette zone qui concentre une activité routière importante. Mon ami Yves du Royal Atletic Clud m'a proposé un circuit de 150 kms pour contourner la difficulté. Je choisi la voie la plus rapide, il y a des voies cyclables, pas très agréables car le long d'une ex-nationale. Petit passage par Le Touquet, haut lieu du parisianisme en vacances, des villas style Dinard, de belles voitures... Et après 2h00 de route Berck est en vue. Dommage, c'est pas l'heure pour les phoques car la mer est haute.

    Pas de fléchage pour démarrer, il faudra attendre Fort Mahon pour voir apparaître les premiers panneaux. On aborde la baie de la Somme par le nord. Le premier contact est assez sympa le long des étangs ou stationnent de multiples oiseaux juste avant le bourg de Le Crotoy que je visite au pas de charge avant de rejoindre la piste qui contourne la baie.

    Ce contournement de la baie de la Somme est bien fléché, mais un peu frustrant car je pensais cheminer au cœur des marais. Nous sommes en contrebas de la route et celle-ci fait obstacle. On ne voit pas grand chose avant de rejoindre le côté sud vers St Valery Sur Somme. Je vais m'aventurer dans la jolie bourgade avant de remonter vers le haut du bourg à la recherche d'un camping. Le hasard d'une rencontre au bord de la route va m'amener dans un gîte d'étape équipé de yourte ( nature :-))). 15€ la nuit pour un vrai lit, tout seul dans ce gîte qui peut accueillir 15 personnes.

    6 ème partie , on fait la manche ?

    6 ème partie , on fait la manche ?

    6 ème partie , on fait la manche ?

    6 ème partie , on fait la manche ?

    6 ème partie , on fait la manche ?

     

     

    05 juillet St Valery - St Denis d'Aclon

     J'ai bien dormi dans ma yourte. Il faut dire que j'avais une super copine pour me tenir compagnie. Cracotte, petite poule à la plume noire brillante et au regard perçant. Un peu farouche et avec ce qui ressemble à un sale caractère, on s'est couché à la même heure, chacun dans son nid. Elle était debout bien avant moi. Et j'aurai du faire comme elle, me lever à 5h00 pour voir le soleil émerger sur la baie de Somme. J'ai vite rejoint le Hourdel sous un soleil encore bas. Puis la route blanche qui longe la côte ou ne passent que vélos et piétons. Magnifique, les phoques bronzent au loin sur les bancs de sable, les couleurs, les fleurs. Entre Cayeux et Ault, la piste cyclable devient piste VTT entre les étangs équipés pour la chasse.  Quelques kms plus loin, apparition des premières falaises.

    Première d'une série de grosses grimpettes, dans la bourgade de Ault, ex station balnéaire à l'agonie. Même plus de boulangerie, 1 maison sur 2 à vendre. Un peu déprimant pour les habitants.

    Car l'étape sera pyrénéenne. Avec du plat entre de très grosses montées et de très grosses descentes. À chaque ria, je sais que je vais en baver. Bizarrement, les jambes vont bien, et je ne vais pas mettre pied à terre, même dans le mur de Pourville sur mer. Impressionnant en bas de la piste, avec une portion à plus de 15/100. 4 km/h , 26*36, et en danseuse...

    Et l'anecdote du jour en montant le Tourmalet dans la ville du Tréport. Gros pourcentage sur la voie unique vers le haut de la falaise. Et donc 4 ou 5 voitures qui me suivent, dont un excité du klaxon, qui pourra me doubler en toute haut de côte, quand la voie s'élargie. "Connard, si tu ne sais pas faire de vélo, achète une mobylette" . Il aurait pu dire Monsieur connard, compte tenu de l'effort que j'étais en train de fournir. Et je me dis que le tour de France, sur bein's , avec des chips et des bières, affalé dans le canapé, ça n'aide pas à prendre conscience de ce qu'est le sport pour de vrai.

    106 kms, 1100 m de dénivelé. Une belle journée de vélo, rien à jeter, hors le fléchage un peu juste dans les villes du Tréport et de Dieppe.

    Ce soir, superbe camping à St Denis d'Aclon, avec oreiller garni, mais là, ce sont des canards.

     

    6 ème partie , on fait la manche ?

    Bon, vous ne les voyez pas, mais les phoques sont sur le banc de sable.

    6 ème partie , on fait la manche ?

    6 ème partie , on fait la manche ?

    6 ème partie , on fait la manche ?

    6 ème partie , on fait la manche ?

    6 ème partie , on fait la manche ?

    Présence de cyclistes...à la peine dans le mur de Pourville

    6 ème partie , on fait la manche ?

    çà c'est un camping.

    6 ème partie , on fait la manche ?

     

     

     06 juillet St Denis d'Aclon - Ste Marie au Bosc

    Matin très humide auprès de l'étang, mais c'est marrant de voir l'écosystème se mettre en place à 6hoo alors que le camping dort encore.

    Le fléchage sera correct tout au long du parcours. Pays de Caux, la journée va se passer entre la falaise, et les rias dans lesquelles on descend très vite et on remonte tout doucement. Heureusement, vent favorable toute la journée, et air assez frais qui évite de passer en surchauffe. Petites routes bien sympathiques, petits villages et belles demeures. On n'est pas trop loin de Paris, qui doit donner le tempo.

    Un peu compliqué pour trouver à manger, je vais acheter du pain et du paté juste avant la fermeture de la petite épicerie à Sassetot le Monconduit et pique-niquer avec des camping caristes à proximité. En reprenant la route, je suis arrêté par un gars qui rentre de footing avec sa fille. Il est marathonien, mais étudie sérieusement de passer ses vacances en vélo sacoche. Il va prendre quelques photos pour garder en mémoire le matériel que j'utilise.

    Un peu de tourisme à Fécamp, quelques courses pour le soir,  avant de remonter sur la falaise. Devant moi 2 vélos carbone qui vont mettre pied à terre. La pente est bien trop raide pour la démultiplication montée sur ces vélos de course. Pour moi, c'est toujours le 26*36 et en danseuse.

    Pour le camping, comme je le pensais, ce n'est pas le top. Sur la côte, c'est hors de prix et complet. Je ne vais même pas tenter Etretat car un camping cariste m'annonce que le petit camping est complet. Je vais me rabattre sur du gamping. C'est du camping chez l'habitant qui commence à être en vogue. Et là, c'est chez un motard fort sympathique, ex patron d'un moto-club. Nous serons 4 à profiter des lieux. Une maman et ses 2 jeunes, franco allemand. Tout le confort, sauf... Pas de wifi, pas plus de 4, 3, 2 G. Même le G tout court doit être compliqué à capter.

    Mais le patron m'a ramené 3 œufs direct poulailler et ma voisine a fait des pâtes pour 4. Le concept Gamping est sympa.

     

    6 ème partie , on fait la manche ?

    6 ème partie , on fait la manche ?

    6 ème partie , on fait la manche ?

     

     

     07 juillet   Ste Marie au Bosc - Houlgate

     Départ à la fraîche. Hier soir, le ciel annonçait de la pluie. Finalement, c'est beau temps pour descendre sur le Havre. Fléchage un peu léger, et entrée dans le Havre un peu chaotique près de l'ancienne forteresse.   Café croissant et courses dans la ville, avant de se diriger vers le pont. Le challenge ? Passer le pont de Normandie en vélo. Je sais que ça se fait mais je garde un mauvais souvenir du pont de St Nazaire. Il faut traverser la zone industrielle et suivre des pistes cyclables le long des ports pour rejoindre l'entrée du pont. Impressionnant... Sur le pont, la piste cyclable est sans sécurité, séparée de la chaussée par une simple bande blanche. Et avec des voitures qui roulent vite. Je choisi la sécurité et je prend la piste piéton qui longe le parapet. Elle est étroite mais au moins les voitures ne me frôlent pas. 5 kmh pour grimper, pas fier le gars qui a le vertige mais je vais quand même faire un arrêt photo en haut.

    De l'autre côté, plus de fléchage. Mais j'ai chargé une trace sur le site de EV4. Passage par l'arrière pays vers Pont L'évêque ou je trouve une voie verte bien agréable. Plein de superbes maisons avec architecture locale. Ça sent le pognon parisien. Plus loin, Deauville... les haras et les manoirs. A mon avis, pas facile pour les locaux au SMIC de trouver ou se loger.Et pour ceux qui l'ignorent, la Normandie, ça grimpe!

    Camping du côté de Houlgate au bout de 100 kms. Cher,  mais demain, j'attaque Francette.

    6 ème partie , on fait la manche ?

    6 ème partie , on fait la manche ?

    6 ème partie , on fait la manche ?

    6 ème partie , on fait la manche ?

     

     

     08 juillet    Houlgate - Flers

    Direction la côte, de bonne heure et de bonne humeur. J'ai bien dormi, ce qui, au vu du tarif du carré d'herbe était la moindre des choses. Houlgate, Cabourg, prout prout... C'est joli tout plein et le local est au service de la capitale. L'estuaire de l'Orne, il doit y avoir des oiseaux car il y a des excursions organisées vers la réserve ornithologique. 

    Direction Caen mais d'abord arrêt café croissant à Pegasus bridge. 30 kms au compteur, c'est l'heure. Un lieu chargé d'histoire. Abordé par des quadras anglais avec un accent compréhensible qui viennent en pèlerinage. Le poids, le kilométrage, le circuit, ils veulent tout savoir... avant de me faire une photo. You are crazy, boy.

    Direction Caen, donc. J'ai décidé de me faire Francette... C'est qui cette pétasse, demande l'ignorant ? Une vélo route qui part de Ouistreham et rejoint l'Atlantique à Rochefort où la Rochelle en passant par Mayenne, Angers Saumur, Niort.

    Début sympa sur la voie verte au nord de Caen. Comme d'habitude il manque du fléchage dans la ville. Je tâtonne un peu pour la retrouver.  Francette est en parallèle de l'ancienne voie ferrée. Beau bitume, bien fléché. Plein de tables de pique-nique, du beau boulot financé par le Calvados. L'alcool ? Non, l'autre... Mon vélo est vraiment nul !

    On discute à droite à gauche, et nous voila à Pont D'Ouilly. Alternative est: Flers 32 kms, pour l 'ouest: tout pareil. C'est quoi l'embrouille ? Le marchand de cycle local chez qui je rempli mes gourdes me dit ouest. C'est plat jusqu'à Condé sur Noireau. J'ai 90 Kms au compteur... Ici il y a un camping... Le vélo, toujours partant, vu qu'il ne pédale pas, lui, me dit "allez ma poule, on y va" En fait, on m'a menti. La Suisse Normande, c'est pas une histoire de banque où de fromage, c'est une histoire de côtes. Les 20 derniers kms seront d'enfer avec 500m de dénivelé. Montagnes russes. Bilan des courses, 125 kms à l'arrivé au magnifique camping de Flers. 7€, sanitaires et emplacements nickel, électricité et barnum pour les cyclistes. L'un des plus beaux de mon périple. Ça valait le coup de souffrir.

    Un sportif, un vrai!!!

    6 ème partie , on fait la manche ?

     

    6 ème partie , on fait la manche ?

    Crise de narcissisme.

    6 ème partie , on fait la manche ?

    6 ème partie , on fait la manche ?

     

     09 juillet   Flers - Fougères

    Flers Fougères. Encore beaucoup de côtes. Plus de 1000 m pour un trajet de 90 kms. Je vais faire mes courses dans une petite supérette ou tout est hors de prix. Il faudra quand même qu'on m'explique pourquoi les tomates viennent de Hollande vu le prix exorbitant auquel elles sont vendues (4€ le kg)

    Un petit col pour arriver à Ger et un café de campagne dans le village, tenu par une mamie de plus de 75 ans. Bar en formica, et café mod koz à la chaussette dans un grand bol. Extra. Puis on passe Barenton, tiens tiens, puis Landivy, un nom bien breton dans l'Orne. Passage de la frontière au fond d'un vallon, puis ce sera la traversée de la belle forêt de Fougères par les pistes forestières.

    Luc et Philippe, mes 2 copains motards ont ramené la toile de tente pour une soirée bière pizza rosé au camping municipal de Fougères. Une bonne soirée, si, si. Demain, dernier jour.

    Un vrai bistrot "mod koz"

    6 ème partie , on fait la manche ?

    Passage de la frontière.

    6 ème partie , on fait la manche ?

    6 ème partie , on fait la manche ?

    6 ème partie , on fait la manche ?

     

    10 juillet  Fougères - Le Rheu

     

    Dernière étape où je retrouve des circuits que je pratique avec le club à partir de St Ouen des Alleux.  Et retour par le bord de la vilaine à partir de Betton.

    Bilan des courses en chiffres :

    33 jours de route

    3300 kms tout rond

    Taboulé et maquereaux sauce tomate banni pour quelques mois.

    30 litres de coca, presque autant de bière.

    6 kilos de moins sur la balance

    Mais surtout, outre les paysages, de belles rencontres, Guy, Joe et Carroll, Martine, Robert et Suzanne, John, Pancho et sa moto et j'en oublie.

    Et pour les lecteurs de ce blog: Alors, c'est quand le départ pour vous ?

     

     

     

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :