• 22 mai au 30 mai vélodyssée

    22 mai San Sébastian - Tarnos    80kms

    On reprend doucement après une interruption de 2 jours. Je vais me servir de maps me pour rejoindre la frontière française en passant par des pistes cyclables. Agréablement surpris, y compris par la petite escapade dans l'arrière pays, et ses grimpettes bien raides. Arrêt café croissant et discussion avec une petite mamie qui habite à 10 kms de la frontière et qui n'a jamais mis les pieds en France. C'est tout le barda sur mon vélo qui lui a donné envie de venir discuter. Elle a entendu dire que la Bretagne était très jolie.

    Arrêt coiffeur en Espagne, et petit passage par la bourgade de OIARTZUN, jumelée avec CARHAIX avant de rejoindre IRUN pour récupérer le début de la vélodyssée. J'ai chargé l'itinéraire sur mon GPS. 2 tronçons: Hendaye/Royan et Royan/Nantes. Même si je ne suis pas totalement le tracé, cela me permet d'avoir une trame, en particulier dans certains coins ou le fléchage est un peu juste.

    https://www.lavelodyssee.com/itineraire/veloroute-1200km

    La partie basque longe l'océan et traverse Biarritz. Il faut avoir l’œil en permanence car il y a beaucoup de changements de direction et de passages sur les trottoirs. La corniche au sud de Biarritz est très jolie , mais dangereuse dans la mesure ou aucune piste cyclable n'est prévue alors qu'il y a beaucoup de circulation et de vélos, avec des virages et des belles montées. Coctail dangereux car les automobilistes sont nettement moins sympas que côté espagnol. La distance de sécurité est passée de 1,5 m à 0,15m ... 

    Traversée de Biarritz au milieu du flux de voitures qui ne comprennent pas que sur un vélo on ne peut pas rester le bras toujours tendu quand on tourne car il faut remettre la main sur le guidon pour freiner. Bref la vélodyssée devrait proposer un circuit  avec un choix ville / campagne.

    Passage rapide à Bayonne ou on évite la ville et camping à 14€ à TARNOS. Il y a une piscine me dit-on, sauf qu'elle est fermée. Beaucoup de résidents à l'année dont un motard collectionneur qui vit en mobil-home la semaine car il est impossible de louer un appartement dans la région, tout est réservé pour le tourisme. Méfait du tourisme de masse. 

    C'est bizarre, mais j'ai l'impression de me traîner.

    22 mai au 30 mai vélodyssée

    22 mai au 30 mai vélodyssée

     

    KM0 de la vélodyssée

    22 mai au 30 mai vélodyssée

    22 mai au 30 mai vélodyssée

    22 mai au 30 mai vélodyssée

     

     

    23 mai Tarnos  -  Sainte Eulalie en Born  124 kms

    Partie assez sympathique. Tout est bien fléché et on est sur des pistes cyclables. Beaucoup de vélos sacoches et de vélos électriques. Je suis même pris à parti par un cycliste qui accepte mal de mettre autant de temps à remonter un vélo sacoches. C'est vrai que sur le plat, la vitesse oscille entre 28 et 30 km/h. J'aurais le droit à l'insulte suprême: électrique, me jette t'il quand il me rattrape enfin. c'est à cause de vous que les vrais cyclistes sont en train de disparaître. Je vais le suivre et au stop suivant, quelques kms plus loin, lui proposer de chercher le moteur électrique sur mon vélo, avant de lui conseiller de diminuer la bière et le Ricard pour avoir de meilleures performances sportives. Il est un peu penaud.

    Pour pimenter la journée, quelques côtes et descentes à 10% dans les dunes (mesure sans doute optimiste) et même une partie de la piste innondée. Il a plu dans le coin on dirait. 

    Pour faire plaisir à Yves, qui avait détesté le Léon espagnol, je vais m'arrêter pique niquer à Léon, petit village landais à quelques kms de Moliets et Maa.

    Camping du soir sur une aire naturelle de camping à Ste Eulalie et ajout de quelques kms pour aller boire une bière au bord du lac de Biscarrosse dans une guinguette bien sympathique. La différence entre un camping et une aire naturelle ? Je ne sais pas, les tarifs sont les mêmes, ah, si, l'herbe coupée n'est pas ramassée. Aire naturelle quoi.

    22 mai au 30 mai vélodyssée

    22 mai au 30 mai vélodyssée

    22 mai au 30 mai vélodyssée

    22 mai au 30 mai vélodyssée

     

    24 mai Sainte Eulalie - Arès 115 kms

    Quelques gouttes ce matin au départ, le temps est en train de changer. 

    Le tour du lac de Biscarosse est assez sympa dans la mesure ou il y a quelques points de vue sur le lac. Beaucoup de zones touristiques et même des marinas. Beaucoup de vélos sacoches dont 2 anglais, so british, avec des mini vélo. Ils vont à Saint Jacques. 

    Les parties forestières sont moins intéressantes voir même carrément monotones. Heureusement , il y a des lieux historiques: la dune du Pilat et le fameux camping des Flots Bleus. 

    Tour du bassin d'arcachon: on a l'impression que ça ne va jamais finir. Et le comble, c'est qu'on ne voit jamais le bassin de la vélodyssée. C'est ballot. On traverse beaucoup de village par la piste cyclable qui n'est pas prioritaire, et donc des stops tous les 50 mètres. Un petit stage en Hollande ne ferait pas de mal. Je vais rouler quelques kms avec un groupe de cyclistes du club de la Teste de Bush, et discuter avec un canadien qui parcourt l'Europe depuis 8 mois.

    Camping à Arès: la canadienne pour ne pas le citer. Accueil vélo, c'est écrit sur le bureau à l'entrée.. Alors on y va, normal, non? Tout seul avec mon vélo et ma canadienne, je paye 17,45€ , comme le balaise de camping car qui me suit avec 2 personnes à bord. Cherchez l'erreur. Il y a un panneau accueil vélo qui n'a rien à faire là. Je vais profiter de la piscine et passer beaucoup de temps sous la douche  :-))))

    Toute ressemblance avec le groupe 1 est involontaire

    22 mai au 30 mai vélodyssée

    22 mai au 30 mai vélodyssée

    22 mai au 30 mai vélodyssée

    22 mai au 30 mai vélodyssée

     

    batodyssée !!!

    22 mai au 30 mai vélodyssée

     

    25 mai.   Arès - Montalivet les bains   97 kms

    Il fait très très gris ce matin. Déjeuner rapide, douche tout pareil, et, prémonition,  pliage de tente fissa. Le temps de mettre tout le matériel à l'abri sous l'auvent du mobilhome voisin que le premier éclair immédiatement suivi du  coup de tonnerre me donne l'ordre de rentrer aux abris. 2h00 à attendre que le ciel ne se vide, il tombe à seau. Ou était ma tente, il y a maintenant 15 cm d'eau. Je patiente sur facebook, maps me, et surtout en regardant une reine frelon asiatique construire son nid sur la charpente de l'auvent. Il fait déjà la taille d'une balle de tennis. Pas de bol, ma fille, je suis un salopard, je vais te dénoncer.*

    10h30 Enfin, un rayon de soleil, je vais pouvoir détaler, non sans taper la causette avec des voisins de Laz (Finistère) A quoi on reconnait un gars du Finistère? Simple , il me tutoie immédiatement. Gast, t'es de Plonévez? Tu prend un jus avant de partir? et une petite tasse de café.

    Journée de merde. Rien à voir, café dégueulasse à 2€ dans une paillote, courses à Lacanau et repas seul dans la jungle infesté de moustiques. Si, un couple de (vieux) anglais perdu qui ne sait plus vers ou pédaler. Je les mets sur le bon chemin en me faisant dévorer par les bestioles. 

    Puis la pluie arrive, bien drue, seul dans la forêt sur les pistes cyclables défoncées par les racines. Vous détestez quelqu'un? Offrez lui une journée de vélo sous la pluie dans les landes.

    2 trucs un peu sympa, quand même , un couple parti de Rouen qui fait son tour de France par le Rhin, le Rhône, la Garonne, le canal du Midi. AirB&B avec 2 jours d'avance et roule ma poule. Montalivet les bains , la bien nommée, plus rien de sec depuis belle lurette. Un grand camping à gauche, ouf. Zut, camping nudiste. Je ne vais pas risquer un rhume par les temps qui courent.

    Plus loin je trouve mon bonheur. Une grande tente pour 40€, avec un vrai lit, des WC et une douche et par dessus tout un grand fil à linge. Le bonheur, car il pleut toujours. Le temps de tout vider et le soleil revient. Chouette , une bière au village, style western, et un menu amélioré car il y a un micro-onde. ça sent l'avant saison dans le bourg.

    Montalivet

    22 mai au 30 mai vélodyssée

     

    22 mai au 30 mai vélodyssée

    22 mai au 30 mai vélodyssée

    22 mai au 30 mai vélodyssée

    26 mai Montalivet - Rochefort 112 kms

    Remontée de la presqu’île pas très intéressante. juste que je roule de concert avec les sportifs qui font le triathlon de Soulac. Pas facile pour eux avec leurs beaux vélos carbone de se faire passer par un vélo sacoche. Allez, je déconne. Ils ont 180 kms à faire me dit-on. Moi je m'arrête au ravitaillement et la dream team ravito me rempli les poches de barres céréales, bananes, barrettes dopantes hyper-protéinées. Merci les filles.

    Après Souillac, c'est un peu plus sympa, quelques beaux points de vue avant de rejoindre la pointe de Grave  l'embarcadère pour Royan. 1h00 d'attente au soleil. Café, séchage slips et chaussettes. Un vrai manouche.

    Royan, le temps de faire les courses et je pars en suivant la corniche. Autant les Landes, c'est très bof, autant la remontée à partir de Royan est jolie. Bord de mer, corniches, baraques de pécheurs, et même un compagnon de voyage qui reste taper la causette pendant 10 kms. Il a un carbone, un VTT et un sacoche. Ceci explique cela. Pique-nique face à la mer. C'est beau le vélo.

    Trajet intéressant par les marais, de très jolis coins qu'on ne voit pas de l'autoroute et même de la nationale. Seul hic, le gros nuage qui tonne en face de moi. Je ne vais pas réussir à le rattraper. Pas de pluie aujourd'hui. Pour entrer dans Rochefort, le vieux transbordeur est en travaux. Même pas peur, je vais prendre le grand pont car je n'ai pas vu qu'il y a un petit bac à quelques centaines de mètres du transbordeur.

    Camping municipal hyper clean et pas cher. Plein de curistes en camping cars. Un voisin allemand en randonneuse, parti de Madrid, il remonte vers l’Allemagne à raison de 60 kms par jour.  Et plus tard, un autre sacochard de la région d'Avignon qui a pris le train avec son vélo jusqu'a Morlaix et qui fait la vélodyssée. 72 ans: " je ne suis pas obsédé par le temps qui passe, mais par le temps qu'il me reste, alors le vélo, la toile de tente et les pâtes j'en profite tant que je peux" Une belle leçon de vie. Et un beau vélo de marque Rose. Lien çi-dessous.

    https://www.rosebikes.fr/cycles/vtc/voyage

    Info ou intox? on retrouve souvent des panneaux à 10% dans les landes.

    22 mai au 30 mai vélodyssée

     

    22 mai au 30 mai vélodyssée

     

    22 mai au 30 mai vélodyssée

    22 mai au 30 mai vélodyssée

     

    ma cantine du jour. Sympa , non?

    22 mai au 30 mai vélodyssée

     

    22 mai au 30 mai vélodyssée

     

    Hotel 3 étoiles à Rochefort

    22 mai au 30 mai vélodyssée

     27 mai   Rochefort - La Faute sur Mer 109 kms

    J'ai la carte de Rochefort, et la vélodussée n’apparaît nulle part. Dommage. Je vais la récupérer près de la gare. Car en vélo, vous pouvez croiser la trace que vous recherchez sans qu'un quelconque indication ne vienne vous aider. ça viendra, quand tout celà ne sera pas laissé au bon soins d'associations mais que le vélo sera considéré comme un moyen de transport tel la voiture.

    Belle journée de roulage entre mer et intérieur toute la journée. La Rochelle puis le canal de Marans à la Rochelle. Beaucoup de piste en bord de canal et sur les digues qui quadrillent la région.  Des passages par les marais, des petites routes un peu pommées, une faune sauvage omniprésente dans les zones humides. La vélodyssée remonte dans mon estime.

    Terminus au camping des dunes, tenu par un couple de Vitré qui est passé de l'artisanat au tourisme, sans regret apparemment. Une bonne bière au bar du camping avec le boss et sa famille, un bouquin piqué dans une cabine téléphonique transformée en mini- bibliothèque, une bonne soirée.

    22 mai au 30 mai vélodyssée

    22 mai au 30 mai vélodyssée

    22 mai au 30 mai vélodyssée

    22 mai au 30 mai vélodyssée

    22 mai au 30 mai vélodyssée

    22 mai au 30 mai vélodyssée

    28 mai   La Faute sur Mer - Saint Gilles Croix de vie  100 kms

    J'ai toujours eu des réserves sur la Vendée en vacances, voiture oblige. C'est vrai qu'en suivant la vélodyssée, on ne voit pas la même chose. Le passage par les marais à Jard sur Mer? rien que pour les vélos et les piétons. Car la Vendée a bien travaillé pour la réalisation de EV1 sur son territoire. Beaucoup de pistes en stabilisé, roulantes, avec un peu de relief et des virages pour qu'on ne s'ennuie pas. Le seul grief que l'on peut faire partout sur EV1, l'absence de panneaux pour indiquer les villages et commerces à proximité, car dans les sous-bois, on ne voit pas grand chose du monde réel. On est même parfois un peu perdu. Et aussi le sigles EV1 consciencieusement arrachés par endroit. 

    La traversée des Sables d'Olonne est bien fléchée et se fait sans difficulté. 

    Camping à Saint Gilles Croix de Vie car le ciel est bien menaçant un peu plus vers le nord. Le Padrelle  Il n’apparaît pas sur les cartes, et pourtant il est nickel et... gratuit. Ce n'est pas de ma faute, l'accueil ferme à 16h00 ce soir et ouvre à 10h00 demain. J'économise quelques €.  Le temps de piquer la tente et l'orage arrive au dessus de ma tête. Il ne va pas durer. Pour la bière du soir, c'est un peu compliqué. On est lundi et pratiquement tout est fermé. Il me faudra retourner vers St Gilles pour trouver un PMU ouvert. ça me permettra de faire quelques photos au retour.

    22 mai au 30 mai vélodyssée

    22 mai au 30 mai vélodyssée

    22 mai au 30 mai vélodyssée

     

     

    22 mai au 30 mai vélodyssée

    22 mai au 30 mai vélodyssée

     

    29 mai  St Gilles Croix de Vie - Cordemais 132 kms

    Le cheval commence à sentir l'écurie et le temps est en train de changer. Prélude aux semaines de début juin avec les gros orages et les inondations, on sent beaucoup d'humidité dans l'air. 2 bonnes raisons pour accélérer la cadence.

    St jean de Mont tient ses promesses: assez nul. Pour le reste, pistes en stabilisé, passages dans les marais, beaux petits ports dans les rias, ça vaut vraiment le coup. Port du Bec, port des Champs, port du Collet, le grand Étrier de Salertaine... Quelques photos, pique-nique dans un petit village... c'est vrai qu'il manque des aires de pique-nique sur ma route. Il faut prendre exemple sur la Norvège et ses aires équipées de toilettes sèches et de grosses tables en bois.

    Normalement je devrais monter en suivant la côte et prendre le pont de St Nazaire. mais la météo va me faire changer d'itinéraire. Trombe d'eau au nord/ouest vers Pornic. Le paysage semble disparaître dans le mur d'eau. Et ça tonne.  Je croise 2 cyclos trempés comme des soupes. Je vais tenter de contourner l'orage en passant la Loire au Pellerin. Direction Bourgneuf, Arthon et Rouans. La pluie me rattrape par intermittence et le ciel passe du bleu au noir en quelques minutes. Avec un peu de chance, l'orage restera sud Loire. 

    Après le bac, une petite vingtaine de kms pour rejoindre le camping de Cordemais, tout près de la centrale électrique et occupé par de nombreux travailleurs de la centrale. Chouette, il y a une salle commune, nul, elle ferme au départ de la personne de l'accueil à 19h00. Et il pleut dru, car l'orage a décidé de passer au nord.

    Tant pis, c'est la dernière nuit et comme il me reste des pâtes, je vais me faire un gueuleton pâtes bolognaises. Et un flan acheté à la boulangerie près du PMU. J'ai sauvé la bière, c'est l'essentiel. 

    22 mai au 30 mai vélodyssée

     

    22 mai au 30 mai vélodyssée22 mai au 30 mai vélodyssée

    22 mai au 30 mai vélodyssée

    22 mai au 30 mai vélodyssée

    22 mai au 30 mai vélodyssée

     

     

    30 Mai Cordemais - Le Rheu 120 kms back home

    Je plie une tente bien trempée. Pas grave, je la ferais sécher à la maison. Direction Redon en suivant le fléchage canal de Nantes à Brest. Il me dirige vers le nord, c'est nickel et j'ai un vent soutenu dans le dos. Je vais rester sur les petites routes sans chercher à rejoindre le bord du canal car je connais depuis l'année passée la piste en stabilisé qui le suit. Café croissant du côté de Campbon. Le patron de bar, passionné de vélo, sort voir mon matériel. Impressionné, il est, par le poids de l'ensemble. Il ne faut pas en faire une montagne, il faut simplement adapter le rythme et les distances.

    Traversée de Redon un peu dangereuse. C'est pourtant un gros carrefour de vélos. Msieu le maire a encore du boulot pour séparer les flux et éviter les collisions. 

    Bains sur Oust, arrêt au mémorial de la bataille de Ballon, et roule jeunesse vers des routes que je pratique en club, Maure de Bretagne etc. 

    Arrêt bière à Mordelles chez mon ami Luc pour la bière. J'ai très bien roulé ( merci le vent) plus de 20 km/h de moyenne. En temps normal c'est plutôt  entre 15 et 18 km par heure.

    Environ 2800 kms pour 27 jours de roulage. Conforme à ce que j'avais imaginé. J'ai sans doute roulé un peu trop dans les parties françaises, peut-être parce qu'elles me sont accessibles sans grosses difficultés. Surtout réalisation d'un rêve, un de ceux que l'on se crée dans la tête pour avoir des objectifs jouissifs et accessibles. Pas un exploit, je vous assure, même s'il y a de la souffrance parfois, mais l'une des plus belle façon de découvrir les paysages ignorés et de rencontrer des gens heureux. J'espère que ces quelques pages vous donneront à vous aussi l'envie de partir à l'aventure.

    22 mai au 30 mai vélodyssée

    22 mai au 30 mai vélodyssée

     

     

     

     

     

     


  • Commentaires

    1
    Jean-luc
    Jeudi 30 Août à 12:53
    Super récit,merci.Depuis qqes année l'idée me trotte dans la tête de faire St Jacques de Compostelle et votre récit me donne encore plus envie de vivre cette expérience.
    Bravo.
      • Vendredi 31 Août à 19:12

        Il n'est nul besoin d'espérer pour entreprendre, ni de réussir pour persévérer. Dès qu'on est capable de partir en vélo sacoche plus de 4 jours, ça veut dire qu'on est opérationnel.  Je vais mettre les itinéraires espagnols en lien pour que chacun puisse les charger sur un GPS. Pour les cyclistes, il vaut mieux faire du camping car les auberges sont réservées prioritairement aux marcheurs et à partir de Burgos, ça se bouscule un peu.N'hésitez pas à revenir vers moi quand le projet sera mûr. Et sur un coup de tête, je serais même capable de repartir :-)))

    2
    La souris
    Lundi 3 Septembre à 18:05

    Bien bel exemple d'un rêve bien pensé et réfléchi ! Sur cela donne envie ! Serais-je assez téméraire un jour pour tenter pareil aventure ?

    Peu de mot sur la préparation, la réflexion, l'itinéraire, la feuille de route, les incidents ...

    Bravo

      • Lundi 3 Septembre à 19:31

        Bonjour, vous avez raison, je vais mettre un petit laïus sur le matériel que j'ai emporté, la préparation matérielle. Je viens de mettre les liens pour les itinéraires espagnols en début d'article. Si je peux récupérer la partie française, je les mettrais aussi.

        Beaux rêves à vous aussi et ensuite, bonne route.

         

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :