• 2015 CAP NORD S2 Varsovie/Tallinn

    De capitale en capitale, notre montée vers le nord en visitant Varsovie, Vilnius, Riga, Tallinn.

  • Hiziv diskuizh evit ar c'hezeg-tan. Kemer a reomp ar c'harr-boutiñ evit mont betek kreiz-kêr Varsovia.  Freskoc'h eo an amzer hag an oabl a cheñch liv alies awalc'h.

    N'eo ket ar gêr ken vrav ha Krakovia met adsavet mat eo bet memestra.

    Aujourd'hui, c'est relâche pour les motos. Nous prenons le bus qui nous mènera du camping au centre ville de VARSOVIE. Il fait plus frais qu'hier et le ciel est changeant.

    La ville n'a pas le charme de CRACOVIE, mais elle présente le visage d'une reconstruction particulièrement réussie. Les puristes critiquent le fait que ce soit plus la ville originelle, détruite à 90% pendant la guerre. J'ai envie de leur dire que nous aurions aimé une telle volonté de ne pas faire table rase du passé à BREST, SAINT-NAZAIRE, ou LORIENT...

    Une chose est sûre, le poids de l'histoire est extrêmement présent dans la ville. Il se dit que certains refusent d'habiter dans les nouveaux quartiers construits sur ce qui fut autrefois le ghetto. L'impression de vivre sur un immense cimetière ...

    08 06 2016 jour 8

    Avec JP2, l'autre polonais illustre..

    08 06 2016 jour 8

    08 06 2016 jour 8

    1944 ,  la place centrale détruite

    08 06 2016 jour 8

    Après reconstruction à l'identique

    08 06 2016 jour 8

    08 06 2016 jour 8

    08 06 2016 jour 8

    Sculpture type soviétique

    08 06 2016 jour 8

    08 06 2016 jour 8

    08 06 2016 jour 8

     

     

     

     

     

     


    3 commentaires
  • Kenavo Polonia,  demat d'al Lituania.

    Kenavo Varsovia, demat da Vilnius.

    500 km dindan un amzer goumoulek ha kalz freskoc'h. 15 derez hon eus kollet e 2 zevezh. Kalz a otoiù war an hent-se, hini 61, hag ez a war-zu norzh- reter Polonia, kalz kamionoù hag a vo aes da zoubliñ rak lodennoù eeun an hent a red alies war muioc'h eget 20 kilometrad. padal e chomomp fur rak niverus eo ar boliserien.

    Koadoù hirañ ma weler, lennoù, pradoù...hirvoudus un tamm ar maezioù met ken disheñvel eus ar re a vez gwelet e Breizh...

    Sañset e vez gwelet bisoned gouez met n'hon eus gwelet mann ebet nemet "bisonezed" gant brozhioù berr ha blev livet o ober sinoù deomp war vord an hent.Moarvat o deus komprenet omp daou  vouilh paotr breton war o motoioù !

    ...

    An hent evit mont war-zu Vilnius a ro menoz deomp diwar ar re a vo kavet e bro Finland. koadoù stank, pradoù, hep kalz a loened, hag kilometradoù gant den ebet. Alies e vez graet an tier gant koad livet ha keriadennoù zo a seblant bezañ dilezet. N'eus ket kalz a otoioù, kalz nebeutoc'h eget e Polonia.

    'benn arc'hoazh e vo gweladennet Vilnius.

    Adieu POLOGNE, bonjour LITUANIE.

    Adieu VARSOVIE, bonjour VILNIUS.

    500 kms de route par un temps couvert et beaucoup plus frais. Nous avons perdu 15° en 2 jours. Beaucoup de circulation sur cette route 61 qui monte vers le N/E de la Pologne, de nombreux camions que nous doublerons sans difficultés, les lignes droites font souvent plus de 20 kms. Nous restons toutefois raisonnables car les forces de police sont nombreuses.

    Des forêts à perte de vue , des lacs, des terres avec des prairies, le paysage est un peu monotone mais tellement différent de celui que nous connaissons en Bretagne ...

    Il parait qu'il y a des bisons sauvages, et l'endroit ou nous prenons le café à 11h00 fait tout à fait western. Nous n'en verrons pas, juste de bisonnes en jupes très courtes et aux cheveux teints qui nous font des signes au bord de la route. Elles doivent savoir qu'on est de beaux motards bretons :-))))

    Arrêt à la frontière Lituanienne pour la traditionnelle photo.

    La route vers VILNIUS nous donnera un excellent aperçu de ce que seront les routes de Finlande. Bois épais, terre de prairies , sans beaucoup d'élevage et de nombreux kms sans âme qui vive. Les maisons sont souvent en bois peint et certains villages semblent abandonnés. Faible circulation, beaucoup plus faible que celle de POLOGNE.

    Camping à quelques kms du centre de VILNIUS que nous visiterons demain.

    09 06 2015 jour 9

     

     

     

     

     

     

    09 06 2015 jour 9

    09 06 2015 jour 9

    09 06 2015 jour 9

    09 06 2015 jour 9

    09 06 2015 jour 9

    09 06 2015 jour 9

    09 06 2015 jour 9

    09 06 2015 jour 9

     Le camp des bretons dans la plaine.

    09 06 2015 jour 9

    On est là!!!!

    09 06 2015 jour 9

     

     

     


    2 commentaires
  • Hiziv c'hoazh e vo laosket ar c'hezeg-tan war an dachenn-gampiñ.

    Savet da 8 eur, koumoul ebet ha koustet em eus evel ur babig, ar pezh a ra vat.

    Evit ar wech kentañ un tamm tabut gant Fañch diwar un afer kaouez. ...

    Ar c'harr-boutiñ a gemeromp nepell eus an dachenn-gampiñ hag ennañ hon eus un tammig bec'h gant ar c'hoñtroller rak n'hon eus ket kadarnet hon tikedoù prenet 1 euro gant ar blenier. Aon am eus  e vefe kemeret hor motoioù diganeomp pe e vefemp lakaet en toull-bac'h.ober a ran ar genaoueg (evel boaz...) ha ne gomzan nemet e galleg. disoñjal a ran ar gerioù lituanek desket dec'h d'an noz. Mat, kadarnañ a ra an tikedoù evitomp...

    ...

    War droad  e vez aes pourmen e kreiz-kêr. Ur gêr rannvroadel gant leun a ilizoù, ur c'harter  gevelet gant karter montmartre, ul liorzh-kêr a-hed ar stêr. Eus ar c'hastell kozh e vez gwelet mat ha brav ar gêr. hag ur bannig bier er c'harter e lec'h ma veze o chom ar Yudevion gwechall.

    Ur pred en un ti-krampouezh eus ar vro. Ar servij ne servij da netra, krampouezh gwinizh hep sukr gant kig moc'h ha formaj-laezh ha n'eo ket gwall vat.

    warc'hoazh, penaos ober, mont betek Riga dre hentoù kammdro, hag ar GPS ne zeu ket a-benn da gavout lod diouto.

    Encore une journée ( ensoleillée) ou nous allons laisser nos montures brouter l'herbe grasse dans le camping. Lever à 8h00, pas un nuage. Et j'ai dormi comme un BB, ça fait du bien.

    Premier accro dans le pacs avec François pour une histoire de lessive. Electrolux nous bloque pendant 2h à attendre que cette fichu lessive se termine. François bidouille sans grand résultat.

    Bus à 500m du camping, et premier contact avec la population locale, à savoir un contrôleur. On n'a pas validé les billets achetés 1€ au chauffeur. Je m'attends au pire, saisie des motos, voire prison. Je fais l'âne (comme d'hab, me direz-vous) et ne parle que français. J'oublie le lituanien que j'ai pourtant appris hier soir.  Yes, il valide à notre place dans un grand élan de mansuétude accompagné d'un "fucking french"

    Vilnius est une ville de paradoxe. Explications...

    Prendre le bus, c'est bien, car on passe par les quartiers populaires. Immeubles de l'époque soviétique bien délabrés, avec des balcons qui tombent en lambeaux, fenêtres simples vitrages décrépies, vieilles maisons en bois datant sans doute d'avant guerre. Le tableau n'est pas très réjouissant. Entre les poubelles qui débordent par endroit et les trottoirs dignes d'une piste de cascadeur.

    Centre ville: Tout change une fois passé le porche d'entrée surmonté d'une des 45 églises de la ville. tout est pimpant, bien repeint, avec une population habillée top classe. Les Porches Cayenne et les BM série 5 sont légion. Avec quelques belles italiennes ou anglaises. Je ne peux m'empêcher de penser qu'il y a un problème, car le niveau de salaire moyen est de 700€ par mois.

    Le centre ville se fait très bien à pied. Un ville provinciale, avec plein d'églises, un quartier alternatif jumelé avec Montmartre, un superbe parc le long de la rivière. Belle vue sur la ville à partir du vieux château. Et petite bière dans ce qui était jadis la quartier juif.

    Repas dans une espèce de crêperie locale. Service très inefficace, crêpes de froment non sucrées au jambon fromage pas top.

    Demain, mission impossible, rejoindre RIGA par des routes sinueuses, le GPS n'arrive pas à en trouver...

    vue du bus, les maisons de bois en banlieue.

    10 06 2015 jour 10

    Porte de la ville

    10 06 2015 jour 10

    10 06 2015 jour 10

    10 06 2015 jour 10

    10 06 2015 jour 10

    La république autoproclamée de UZUPIO

    10 06 2015 jour 10

    10 06 2015 jour 10

    10 06 2015 jour 10

    le paradoxe lituanien: Porche Cayenne, Audi Q8...

    10 06 2015 jour 10

    Le parc du couvent. Magnifique et très agréable.

    10 06 2015 jour 10

    Vue du château.

    10 06 2015 jour 10

    la cathédrale et son clocher

    10 06 2015 jour 10

    10 06 2015 jour 10

    Papy fait de la résistance. Tentative avortée pour François, ce sont des Erasmus françaises :-))))

    10 06 2015 jour 10

    10 06 2015 jour 10

     

     


    2 commentaires
  • Tremenet hon eus un harz nevez...

    Riga e Lettonia.

    Diaes awalc'h eo bet ar 420 km etre Vilnius ha Riga. E kreiz ar vro, hentoù eeun hag hir gant maezioù un tammig trist,  netra evit sachañ evezh. ar parkeier a zo labouret gant tud feurmioù bihan ha traktorioù bloavezhioù 70.

    Dedennusoc'h e oa penn kentañ ar veaj. Un nebeut kornblegennoù, koadoù, lennoù ha torzennoù bihan. huñvreet am eus e vije bet evel se e-pad 400 km. war-zu ar C'hornog e krogomp gant ar c'hastell TRAKAI, lec'h vakañsoù  priñsed ha duked ar vro. Ur maeziad brav kennañ war un enezennig e-kreiz ul lenn.

    Ar geriadenn a glot mat gant se, tier koad hengounel kempennet mat. aez, sur, e vez gortozet an douristed.

    Diwezhaatoc'h e treuzimp keriadennoù tier koad tristoc'h. ha pelloc'h eus an hentoù broadel  en em gavomp war hentoù douar. lec'hioù 'zo ha ne vezont ket kavet war ar gartenn...

    En ur erruout war an dachenn gampiñ en em gavomp gant ur c'houblad chichant hag a red war-zu an norzh war ambilh. kalz vroioù o deus gweladennet evel-se en ur lojañ en tachennoù gampiñ pe ti tud.

    Connexion internet délicate en arrivant au camping. Nous avons passé une nouvelle frontière ...

    RIGA, Lettonie.

    Les 420 kms de route entre Vilnius et Riga ont été un peu fastidieux. Dans le centre du pays, de très longues lignes droites avec des paysages un peu ternes, rien pour accrocher le regard. Terres agricoles exploitées par de petites fermes avec des tracteurs des années 70.

    Le début du voyage était plus intéressant. Quelques virages, des forêts et des lacs et de petites collines. Je me suis pris à rêver de 400 kms dans ces conditions. Plein ouest pour démarrer par le château de TRAKAI, résidence d'été des princes et ducs de la région. Dans un cadre magnifique sur une petite île dans un lac. Le village est au diapason, maisons traditionnelles en bois très bien entretenues. On sent la destination touristique.

    Plus tard, nous traverserons d'autres villages aux maisons de bois bien moins pimpantes. Et quand nous nous éloignons de nationales, le GPS nous propose des routes non goudronnées. Certaines zones apparaissent comme non cartographiées...

    Rencontre très sympathique en arrivant au camping d'un couple qui monte vers le nord en tandem. Ils ont écumés beaucoup de pays dans le monde de cette sorte et dorment soit au camping, soit chez des habitants appartenant à un réseau de randonneurs.

    11 O6 2015 Jour 11

     

     

     

     

     

     

     

    11 O6 2015 Jour 11

    11 O6 2015 Jour 11

    11 O6 2015 Jour 11

     

    11 O6 2015 Jour 11

    11 O6 2015 Jour 11

    11 O6 2015 Jour 11

    11 O6 2015 Jour 11

    11 O6 2015 Jour 11

     


    votre commentaire
  • RIGA.....

    Diaes eo buhez ar webmaster. Leun a fotoioù, met n'eus ket tu kargañ anezho...

    Ur gêr vrav ha plijus, gant kalz a douristed sur eo met gant savadurioù a feson. ur marc'had mein rouz a zo e kreiz-kêr, aour ar mor baltik, fardet gantañ bravigoù, telwennoù.

    RIGA.....................................

    La vie de webmaster est très difficile. Plein de photos, mais débit trop faible pour les charger...

    Belle ville bien agréable, touristique certes, mais avec de beaux monuments et une architecture intéressante. Marché d'ambre en centre ville. L'or de la baltique qui permet de créer des bijoux, voir des sculptures dans cette matière.

    Présence importante de hollandais en orange qui viennent supporter leur équipe, match Lettonie/Pays-Bas pour la coupe d'Europe 2016. Animation garantie. 

    Petite séance de mécanique sur le tandem de Jean Marie et Fabienne. On roule sous gonflé, on dirait. Risque d'explosion des pneus à haute vitesse.

    12 06 2015 Jour 12

    Quand des cloches se rencontrent...

    12 06 2015 Jour 12

    12 06 2015 Jour 12

    Exposition sur le travail de l'ambre.

    12 06 2015 Jour 12

    Le monument symbolisant l'indépendance lettone.

    12 06 2015 Jour 12

    12 06 2015 Jour 12

    12 06 2015 Jour 12

    12 06 2015 Jour 12

    12 06 2015 Jour 12

    Comme nous étions seuls, Fabienne, la cycliste nous a proposé de partir avec un doudou local pour nous aider à dormir.

    Malheureusement elle n'avait pas la tenue adéquate.

    12 06 2015 Jour 12

    12 06 2015 Jour 12

    12 06 2015 Jour 12

    12 06 2015 Jour 12

    12 06 2015 Jour 12

    Jean Marie et Fabienne, routards à tandem. les belles rencontres du voyage.

    12 06 2015 Jour 12


    votre commentaire
  • Kenavo d'al Letonia, Demat d'an Estonia.

    Laosket hon eus hor c'houblad mont war-zu an norzh en o lusk. 'maomp kuit war-zu TALLINN en ur heuliañ an aod.

    Ne weler ket ar mor, pell eus 500m emañ  an hent. Seblant a ra d'al Landoù. Plaen eo gant gwenodennoù serret abalamour d'un Datcha bennak.

    E Ainazy e laoskomp an hent bras evit mont war hentoù tostoc'h diouzh an aod. Brav eo, ur mod un tammig kozh evel el landoù e miz ebrel pa ne vez netra digor. Tier brav livet propr rak en Estonia emaomp.

    Tallinn. Kemer ur bilhed evit ar vag. loc'h 'benn dilun da 2 eur (GK)  ha kavout un dra bennak anvet amañ tachenn gampiñ hag a zo nemet ur blasenn otoioù  e-kichen ar porzh.  Fall spontus eo met bon , evit div nozvezh e vo mat.

    Warc'hoazh e vo gweladennet ar gêr. Evit ar poent eo brav met  fresk an amzer, keit ma pado !

    Adieu Lettonie, bonjour Estonie.

    Nous avons laissé notre couple en tandem monter vers le nord à leur rythme. Pour nous, c'est direction TALLINN en suivant la côte .

    On ne voit pas la mer , la route la longe à 500m de la plage. On dirait les Landes. Plat et avec des accès interdits pour causes de datcha d'ex dirigeants.

    à Ainazy, nous quittons la route principale pour prendre les routes au plus proche de la côte. C'est sympa, un côté désuet de la côte landaise en avril quand rien n'est ouvert. De belles maisons bien peintes car nous sommes entrés en Estonie.

    Tallinn. Prendre le billet de bateau , départ lundi à 14h00, et trouver un truc qu'ici ils appellent camping, mais qui n'est qu'un parking près du port. C'est archinul, mais pour 2 nuits, on fera avec.

    Demain visite de la ville. Pour l'instant il fait beau, mais froid le soir, espérons que ça dure...

    13 06 2015 jour 13

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    13 06 2015 jour 13

    13 06 2015 jour 13

    13 06 2015 jour 13

    13 06 2015 jour 13

    13 06 2015 jour 13

    13 06 2015 jour 13

    Certains appellent ça un camping...

    13 06 2015 jour 13

     


    2 commentaires
  • 2 sizhunvezh diwezhaatoc'h ha 4000 km pelloc'h...

    Kudenn teknik kentañ...Fañch en deus leun dour en e deltenn. Glav 'zo bet e-pad an devezh a-bezh hag e keit edoamp o weladenniñ TALLINN gant hor chupennoù glav e rede an dour en e deltenn.

    2 semaines et 4000 kms plus tard....

    Premier incident technique sérieux... François est en catastrophe inondation. Il a plu toute la journée, nous avons visité TALLINN avec notre veste pluie, et pendant ce temps, l'eau courante s'invitait dans sa tente. Il ne pleut plus maintenant, et il s'affaire au ménage-séchage. Moi je tape le blog et je bois une bière, mais je suis très solidaire de sa détresse.

    Demain le soleil devrait revenir... Ferries pour LE NORD à 14h00.

    Repas en ville, une soupe à tomber par terre. Et arrivée des 24h00 du Mans dans un bar devant un café pendant que tombe la pluie. Victoire allemande, comme au camping, ils occupent tout l'espace. Ce soir? 1 banane, 1 yaourt, 2 carrés de chocolat.

    La ville est jolie, mais ne nécessite pas d'y passer plus d'une journée. Et les Estoniennes sont charmantes. J'ai appris que la langue était proche du finnois, qui est, après l'anglais, la seconde langue étrangère enseignée.

    Les photos font ce quelles peuvent, entre la pluie sur l'objectif et la poussière baladeuse, la vie du reporter est compliquée.

    14 06 2015 Jour 15

    14 06 2015 Jour 15

    14 06 2015 Jour 15

     

    14 06 2015 Jour 15

    14 06 2015 Jour 15

    14 06 2015 Jour 15

    14 06 2015 Jour 15

    14 06 2015 Jour 15

     


    4 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique